BUBBLE TEA DANCE – LIVE REPORT



Depuis les premières informations lancées sur Internet nous avons décidé de suivre cet événement avec la plus grande attention. Le nom nous a tout d’abord intrigué, et les horaires aussi : un dimanche, de 15H à 22H. Audacieux mais très tentant, d’autant plus que les DJs invités ne sont pas des débutants. C’est un beau clin d’oeil au printemps qui arrive, et à ce petit parfum de légèreté qui nous fait tout oublier : être dans sa bulle tout simplement.

Tellement impatients de découvrir l’ambiance de cette première Bubble nous n’avons pas pour autant changé notre programme du week-end. Après être sortis la veille et réveillés en début d’après-midi, nous avons souvent tendance le dimanche à rester tranquille chez soi, surtout au vu d’une météo qui pourrait freiner les gens à ne pas sortir. Mais la motivation se trouve facilement, et la pluie ne peut rien gâcher puisque l’événement se déroule à l’intérieur d’un club.

Ce club n’est d’ailleurs pas difficile d’accès : une fois sorti du métro Chaussée d’Antin – Lafayette quelques mètres séparent la station du lieu. A l’entrée aucun problème : une personne s’occupe de la billetterie, un vestiaire est disponible ensuite, et la grande salle se déploie.

Un sentiment de bien-être s’empare alors de nous. Tout le monde semble heureux, chaussés de lunettes de soleil ou dansant avec des bananes gonflables, les canons à confettis pleuvent, le sound system est propre. Le décor est planté, un petit bout de bonheur niché dans le IXème et qui paraît totalement surréaliste. C’est maintenant qu’on se rend compte qu’il n’y a pas d’heures pour faire la fête, tant cette vibe se ressent et se partage.

On peut monter à l’étage pour découvrir une vue imprenable sur la salle, avec tous ces gens qui dansent et qui se lâchent sur un son vraiment bien accueilli. Aucune tension n’est palpable, tout est fait pour se divertir, des danseuses en mini-shorts jusqu’aux énormes bulles que chacun se renvoie. Le club en impose avec ses colonnes tout autour de la piste, il y a des tables où s’asseoir autour, et plus encore les gens sourient, et ça c’est une bonne chose : la morosité du dimanche n’est plus.

Nous avons apprécié les sets de Le Loup et D’Julz : pour le premier un son housy et bardé de groove, avec quelques morceaux bien deep house que nous avons savouré avec plaisir. La réactivité du public était naturelle, un autre bon point. Quant à D’Julz, que dire … Son set était solide, avec quelques petites pointes old school mais toujours dans une finesse musicale exceptionnelle. Le son emporte et transporte avec aisance dans ce lieu aéré et pratique pour se lâcher comme on l’entend.

Une configuration idéale et une ambiance à la fois festive et joyeuse soulignent le succès de cette Bubble. Nous remercions les organisateurs pour cette initiative et nous serons là pour la suivante, of course.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s